Mot-clef : mode femme

Kill Kill Pussy Cat

Par : Stefanie Renoma Dans : Femme, Galerie, Mode, Stefanie Renoma Collection Commentaires : pas de commentaires.

Photographie : Frederic Monceau.
Direction et collection Stefanie Renoma.
Make up : Allison Depriestre. Coiffure : Yann Rebelo. Bijoux Christophe Leka.

 

Horloge ! dieu sinistre, effrayant, impassible,
Dont le doigt nous menace et nous dit :  » Souviens-toi !
Les vibrantes Douleurs dans ton coeur plein d’effroi
Se planteront bientôt comme dans une cible,

Le plaisir vaporeux fuira vers l’horizon
Ainsi qu’une sylphide au fond de la coulisse ;
Chaque instant te dévore un morceau du délice
A chaque homme accordé pour toute sa saison.

Trois mille six cents fois par heure, la Seconde
Chuchote : Souviens-toi ! – Rapide, avec sa voix
D’insecte, Maintenant dit : Je suis Autrefois,
Et j’ai pompé ta vie avec ma trompe immonde !

Remember ! Souviens-toi, prodigue ! Esto memor !
(Mon gosier de métal parle toutes les langues.)
Les minutes, mortel folâtre, sont des gangues
Qu’il ne faut pas lâcher sans en extraire l’or !

Souviens-toi que le Temps est un joueur avide
Qui gagne sans tricher, à tout coup ! c’est la loi.
Le jour décroît ; la nuit augmente, souviens-toi !
Le gouffre a toujours soif ; la clepsydre se vide.

Tantôt sonnera l’heure où le divin Hasard,
Où l’auguste Vertu, ton épouse encor vierge,
Où le repentir même (oh ! la dernière auberge !),
Où tout te dira : Meurs, vieux lâche ! il est trop tard !  »

Charles Beaudelaire

 

renoma-stefanie-collection-mode-IMG_5993 renoma-stefanie-collection-mode-IMG_5987 renoma-stefanie-collection-mode-IMG_5981 renoma-stefanie-collection-mode-IMG_5966 renoma-stefanie-collection-mode-IMG_5962 renoma-stefanie-collection-mode-IMG_5955 renoma-stefanie-collection-mode-IMG_5945 renoma-stefanie-collection-mode-IMG_5940 renoma-stefanie-collection-mode-IMG_5939 renoma-stefanie-collection-mode-IMG_5935 renoma-stefanie-collection-mode-IMG_5928 renoma-stefanie-collection-mode-IMG_5918 renoma-stefanie-collection-mode-IMG_5916 renoma-stefanie-collection-mode-IMG_5915 renoma-stefanie-collection-mode-IMG_5901 renoma-stefanie-collection-mode-IMG_5881 renoma-stefanie-collection-mode-IMG_5880 renoma-stefanie-collection-mode-IMG_5829 renoma-stefanie-collection-mode-IMG_5817 renoma-stefanie-collection-mode-IMG_5814 renoma-stefanie-collection-mode-IMG_5809 renoma-stefanie-collection-mode-IMG_5801 renoma-stefanie-collection-mode-IMG_5799 renoma-stefanie-collection-mode-IMG_5769 renoma-stefanie-collection-mode-IMG_5768 renoma-stefanie-collection-mode-IMG_5766 IMG_6048 IMG_6038 IMG_6032 IMG_6031 IMG_6030 IMG_6025 IMG_6024 IMG_6022 IMG_6021 IMG_6011 IMG_6051 IMG_6081 IMG_6097 IMG_6098 IMG_6107 IMG_6109 IMG_6110

Étiquettes : , , , , , , , , , ,

Lire la suite

Dream

Par : Stefanie Renoma Dans : Beauté, Femme, Galerie, Homme, Mode, Stefanie Renoma Collection, Unisex Commentaires : pas de commentaires.

Photographie : Quentin Legallo.
Réalisation et collection : Stefanie Renoma.
Make Up : Yoana TGR.
Coiffure : Raphael Mariage.
Bijoux : Christophe Leka.
Remerciements : Florian Saez, Christophe Chaulet, Joël et Armelle Cohen

Un store épais qui se tordait le cou pour écarter la clarté d’un rai, les doigts défaits sans empreinte dans l’obscurité de la crainte, du temps des aiguilles on se pendait aux pendules d’un instant incrédule. L’ombre perdue sur le sol d’un éveil ombrageux, l’effet nocif d’un écueil en récif, en saigner à résidence, les entailles de l’absence sur la déveine bleuie. L’écume de l’amertume sur une mousse d’un matelot naufragé, les coudes de la nostalgie sur le comptoir d’un bar éméché, le néant l’air de rien devenait envahissant. Whisky canapé souffrances sur la moquette élimée des fragrances, corps en fœtus sur des illusions fichus, destin à déteindre sur les langes des anges pétrifiés à cours de louanges. Abattu revolver tuant le temps infini, l’esprit sur la gâchette d’un amour en rade, « Gin vodka limonade ! », un doute avec un ersatz de meurtri, personne n’ira au paradis. Lune moins dix, tous seront des hommes sans fils, les âme sœurs cherchant leurs complices, tandis que dans les jardins massacrés les fleurs frappées rendaient les jardiniers dingues à enfermer. Salon saturne, planète ne tournant pas rond, la tristesse au plafond, répondrez-vous ? A gémir sous les draps, le cœur en sparadrap collé aux blessures, entre le silence et le ciel rien qu’une fracture. Se mouvoir à travers le noir dense, voir une danse polka à s’enticher de dessous fétiches, émulsions de pulsions à vomir les émotions de censure, aimer telle une gageure poudrée sous le jouc de l’imposture. Appellerez-vous ? A perles rares y prendre goût, écouter toutes les plages au fond des coquillages, mettre les doigts sur les lèvres pour précéder les mots, se dire que rien n’était jamais toujours trop. Mettre la robe d’un soir pour être avec la nuit blanche de peau, la parure étranglée à force de ne plus respirer, les talons cassaient des sans pas qui restaient figés, la porte condamnée n’ouvrant plus le séjour, le geste criminel à assassiner le moindre lever du jour. Passion complète sans supplément, chagrin rempli sans suppléant, un autre verre de mer au message sans glace, une bouteille de morphine à la mémoire sans traces.

Par Frederic Michel Hurez pour Stefanie Renoma

Mode-photo-stefanie-renoma-galerie-adler0850-759 Mode-photo-stefanie-renoma-galerie-adler0847-756 Mode-photo-stefanie-renoma-galerie-adler0828-737 Mode-photo-stefanie-renoma-galerie-adler0747-687 Mode-photo-stefanie-renoma-galerie-adler0740-680 Mode-photo-stefanie-renoma-galerie-adler0691-631 Mode-photo-stefanie-renoma-galerie-adler0632-572 Mode-photo-stefanie-renoma-galerie-adler0575-515 Mode-photo-stefanie-renoma-galerie-adler0542-482 Mode-photo-stefanie-renoma-galerie-adler0522-462 Mode-photo-stefanie-renoma-galerie-adler0499-439 Mode-photo-stefanie-renoma-galerie-adler0474-414 Mode-photo-stefanie-renoma-galerie-adler0429-2-369 Mode-photo-stefanie-renoma-galerie-adler0412-2-352 Mode-photo-stefanie-renoma-galerie-adler0399-2-339 Mode-photo-stefanie-renoma-galerie-adler0316-2-256  Mode-photo-stefanie-renoma-galerie-adler0179-2-119 Mode-photo-stefanie-renoma-galerie-adler0142-2-82   Mode-photo-stefanie-renoma-galerie-adler0126-2-66

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , ,

Lire la suite

Garance, parisian muse

Par : Stefanie Renoma Dans : Femme, Galerie, Mode, Smoking, Stefanie Renoma Collection Commentaires : pas de commentaires.

Photographie : Yulia Shadrinsky. Direction : Caroline Daily. Collection : Stefanie Renoma. Make up : Allison Depriestre. Accessoires : Chanel, Louboutin, Hermes (Chaterine B les 3 marches)

P1240597 P1240334 1508274-3002 1508275-3002 1508276-3002 1508278-3002 1508279-3002 1508280-3002 1508281-3002 1508287-3002 1508292-3002 1508293-3002 1508295-3002 1508300-3002 1508302-2998 1508310-3002 1508311-3002  1508313-3002 1508314-3002 1508315-3002 1508316-3002 P1240258

 

Étiquettes : , , , , , , , , ,

Lire la suite

Le spleen de paris

Par : Stefanie Renoma Dans : Beauté, Bijoux, Femme, Homme, Mode, Stefanie Renoma Collection, Unisex Commentaires : pas de commentaires.

Photographe : Sylvain Norget. Collection Stefanie Renoma. Avec Alex Wetter
Bijoux : Cécile Chalvet. Mise en beauté : Elodie Tastet.

Le spleen de Paris, le confiteor de l’artiste

Que les fins de journées d’automne sont pénétrantes ! Ah ! pénétrantes jusqu’à la douleur ! car il est de certaines sensations délicieuses dont le vague n’exclut pas l’intensité ; et il n’est pas de pointe plus acérée que celle de l’infini.
Grand délice que celui de noyer son regard dans l’immensité du ciel et de la mer ! Solitude, silence, incomparable chasteté de l’azur ! une petite voile frissonnante à l’horizon, et qui, par sa petitesse et son isolement, imite mon irrémédiable existence, mélodie monotone de la houle, toutes ces choses pensent par moi, ou je pense par elles ( car dans la grandeur de la rêverie, le moi se perd vite !) ; elles pensent, dis-je, mais musicalement et pittoresquement, sans arguties, sans syllogismes, sans déductions.
Toutefois, ces pensées, qu’elles sortent de moi ou s’élancent des choses, deviennent bientôt trop intenses. L’énergie dans la volupté crée un malaise et une souffrance positives. Mes nerfs trop tendus ne donnent plus que des vibrations criardes et douloureuses.
Et maintenant la profondeur du ciel me consterne; sa limpidité m’exaspère. L’insensibilité de la mer, l’immuabilité du spectacle, me révoltent… Ah ! faut-il éternellement souffrir, ou fuir éternellement le beau ? Nature enchanteresse sans pitié, rivale toujours victorieuse, laisse-moi ! Cesse de tenter mes désirs et mon orgueil ! L’étude du beau est un duel où l’artiste crie de frayeur avant d’être vaincu.

Charles Beaudelaire

6825reduit 6767reduit 6745reduit 6684reduit 6662reduit 6854reduit

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Lire la suite

Blondie

Par : Stefanie Renoma Dans : Femme, Look Book, Mode, Non classé, Stefanie Renoma Collection Commentaires : pas de commentaires.

Photographe : Bruno Barbazan
Réalisation Guilaine Tilleau
Collection : Stefanie Renoma

sre10019renomae10 148 sre10018renomae10 127 sre10016renomae10 7 sre10014renomae10 519 sre10013renomae10 501 sre10012renomae10 462 sre10011renomae10 417 sre10010renomae10 392 sre10009renomae10 359 sre10008renomae10 339 sre10007renmae10 300 sre10006renomae10 251 sre10005renomae10 205 sre10004renomae10 131 sre10003renomae10 86 sre10002renomae10 55 sre10001renomae10 38

Étiquettes : , , , ,

Lire la suite

Translate »