Presse

"Monographie", le premier recueil photographique de Stefanie Renoma.


Rassemblant près de deux cents photographies, prises entre 2013 et 2016, ce livre présente le travail d'exploration réalisé par l'Artiste sur la nature humaine, son caractère, ses troubles et sa dualité, conjugué à un travail de forme, empreint de mode basé sur l’esthétisme et le sens du beau.
Les photographies de Stefanie Renoma sont une invitation au rêve et au questionnement.
Ainsi la succession d’images que vous trouverez dans les pages du livre est une promesse faite au lecteur d’un univers à explorer, un parcours esthétique, envoutant et fascinant.

Exemplaires numérotés : 1000  -  Nombre de pages : 144   Dimensions : 305 x 215 x 15 mm  -  Poids : 970 grammes

Retrouvez le en ligne ou dans la boutique Parisienne

 /

VIBRATIONS
UNE EXPOSITION DE STEFANIE RENOMA
Une selection d'oeuvre à admirer dans l'HOTEL NOLINSKI
Relisez quelques parutions au sujet de cet évènement, dans :
JET SOCIETY , CULTURE BOX , NON STOP PEOPLE 1 / N ON STOP PEOPLE 2 
, GALA , WOMEN MAGAZINE

« Que s’est-il passé entre Helmut Newton, Guy Bourdin, Herb Ritts et aujourd’hui ? Stéfanie Renoma est une guerrière arty sans limite autre que l’esthétique. La photographe parle à ce qui est plastique, élastique, en chacun de nous : Notre corps, notre morale, nos fantasmes, nos désirs, notre envie. Quand d’autres ne déshabillent que pour vendre, Stéfanie Renoma retire facilement le vêtement qui marque la photo, lui imprime une temporalité, signe une époque, rend l’image périssable, consommable. Lorsqu’elle le laisse, c’est qu’il a un sens, qu’il raconte une histoire, qu’il participe d’un tableau. Stéfanie Renoma, qui est aussi styliste, sait de quoi elle parle, elle connaît d’autant plus le vêtement qu’elle le fait, sa griffe porte son nom depuis de nombreuses années. Mais pour la photographe, il est important que l’art domine, capitale même. Tout n’est que corps, couleur, noir, blanc, mouvement, allure, ligne de fuite… Rien n’est innocent et pourtant rien n’est coupable. L’homme et la femme sont des créatures que, finalement, peu de choses différencient. La photographe travaille sur les peaux, l’androgynie autant que la gémellité…les frontières incertaines. Le corps a droit à la parole, et cette parole, si elle est parfois suggestive, n’en est pas moins respectable, puisqu’elle est consentie. Parmi la quarantaine de photographies qu’exposera Stefanie Renoma au tout nouvel hôtel Nolinski, et à sa Brasserie « La Réjane », parfaits écrins tout autant classiques qu’audacieux, et profondément marqués par l’empreinte artistique, le visiteur trouvera certains des clichés nés de notre volonté de bousculer l’ordre établi. Mais, surtout, il trouvera dans cette exposition un vrai travail sur les corps, les autres corps, ces autres modèles qui servent les obsessions magnifiques de l’artiste. Montrer l’envie, oui, mais ne le faire qu’avec classe ! Tout doit se jouer dans la tête de celui qui passe ! »

Texte de Tristane Banon, modèle de certaines oeuvres exposées à cette occasion


Le Fashion Film réalisé pour ce projet :



 

L'HOMME SE METS A NU
NORMAL MAGAZINE réuni une selection de photographe à la galerie Pierre-Alain Challier.

"Parmi les artistes exposés on retrouve du beau monde. Orlan, Hans Withoos, Rancinan, Stefanie Renoma
Tous ont la spécialité d’avoir représenté des beaux nus masculins contemporains."
A lire sur " LE BONBON"



NAKID, Oneline

Plus d'images sur leur site

NORMAL, Paper
Plus d'images sur le blog

SINGULARITY, Paper
Plus d'images sur le blog

KOOSS Magazine, Paper
Plus d'images sur le blog

OOB BEAUTY, Paper
Plus d'images sur le blog

BISOUS MAGAZINE Paper
Plus d'images sur le blog

LUI ITALY Paper
Plus d'images sur le blog

VOLITON MAGAZINE Paper
Plus d'images sur le blog


KALTBLUT MAGAZINE Online

Plus d'images sur le blog



HUF MAGAZINE Online

Plus d'image sur le blog

 

HANGOVER MEN Online
Plus d'image sur leur site

 



Nouvelle parution dans FAVE MAGAZINE. Avec Annelotte Van Thull @The Face
Plus d'image sur le blog.



Stéfanie Renoma expose ses oeuvres personnelles jusqu'au mois d'avril.
Plus d'informations, d'images et de parutions à voir sur le blog .

Sur The Whisper Factory "Si l'on retrouve sa signature dotée d'une touche d'érotisme parfaitement maitrisée, on découvre également une série d'images aux accents bourdinesques notamment dans l'intensité des messages délivrés. Autodidacte, la créatrice aux multiples casquettes décide de lever le voile sur l'une des névroses actuelle : la nourriture. Si la chair humaine côtoie l'alimentaire, les photographies n'en sont pas moins mode et artistiques. Irrésistiblement esthétiques. Une promesse tenue pour une première exposition à couper le souffle et à consommer sans modération. Avec délectation." (Lire la suite) . Laurie Couratier : EAT MY ART ou le fétichisme de la nourriture.Manipulée, sublimée voire déifiée, maltraitée puis assassinée devant l'objectif de Stefanie, cette exposition nous rappelle qu'on a tous un rapport plus ou moins complexe avec elle. (Lire la suite) . Paris Capitale : Le châtiment est ici rendu par l’aliment-poison, à la fois désir de vie et promesse de mort. Comme les dieux de l’Olympe qui se repaissent du fumet des mets qui leur sont sacrifiés, Stefanie se délecte de ce que ceux-ci inspirent aux autres : excitation, extase, sentiment de plénitude, écoeurement, dégoût… (Lire la suite)

 


VOGUE UKRAINE

XANDER MAG


VOGUE UKRAINE


SINGULARITY MAG N°6
EAT MY ART BY STEFANIE RENOMA.

DANS PARIS MATCH
Stéfanie Renoma habille Christophe Lambert et sa fille Eleanor.




CHELSEA HOTEL
.
Petite revue de presse
.


  MAISON MAGAZINE .
Dans les coulisse
s de Renoma.


STEFANIE RENOMA, LA FILLE DU FONDATEUR. « Aprés les jeans Ni-Sparrh j'ai lancé ma propre marque de prét-à-porter en 2012 [la boutique de Stefame Renoma jouxte le flagship Renoma ndlr] En plus des collections que je dessine je monte des expositions de photographes J'aime les espaces blancs avec peu de meubles et juste une photo ou tout se passe » Ses endroits préférés à Paris' « Le Palais de Tokyo le musée de la Chasse et de la Nature et le musée Jacquemart-André Je ne manque aucune de leurs expositions En plein de cœur de Saint Germain dcs Près le restaurant Taokan, qui est le temple de la gastronomie chinoise contemporaine et le top de la vapeur. Mariage Freres pour leurs thes maîs aussi pour y dejeuner d'un croque-monsieur au pain toasté au thé vert. Et aussi la galerie de Sarah Steimtz, qui mélange la photographie les vêtements vintage et les meubles d'exception »

La nouvelle exposition et collection capsule dans les magazines :
Paris Frivole et Luxe Tentation


  CITIZEN K . Le pantalon unisexe à bande dorée .



XANDER MAG . Edito, DESNUDO. ( Lien )



SINGULARITY MAG . Danse avec le loup.



Toute la presse, les parutions en ligne ou sur papier à retrouver sur le blog de Stéfanie : www.stefanie-renoma.com/blog

 

Toute la presse, les parutions en ligne ou sur papier à retrouver sur le blog de Stéfanie :  www.stefanie-renoma.com/blog